Les vérandas en bois

vérandas en bois

De manière générale, une véranda en bois donne un aspect très esthétique, noble et chaleureux à cet espace de détente et de convivialité. De plus, une véranda en bois fournit une bonne isolation, à la fois thermique et phonique. Les bois exotiques tels que le teck, le meranti, le wengé, le bambou, l’iroko, l’ipé, le merbau, le cèdre rouge, le pin douglas ou encore le doussié sont naturellement très résistants à l’humidité.




vérandas en bois

Choix du boix

Les bois européens tels que le pin, le hêtre, le chêne, le châtaigner ou l’épicéa résistent à l’humidité, mais pas dans les mêmes proportions que les bois exotiques toutefois, un bois exotique coûte plus cher qu’un bois européen.


Une véranda en bois est particulièrement robuste et a une bonne longévité. En effet, elle peut même porter une toiture en ardoise ou en verre par exemple. Du fait de sa résistance à l’humidité, une véranda en bois n’est pas sensible aux variations de climat de type pluie, neige ou autre. .



L’entretien

Pour qu’elle reste en bon état sur le long terme, il ne faut pas négliger l’entretien de la véranda en bois.


Ainsi, le bois doit être traité de manière adéquate deux à trois fois par an selon l’état de la véranda. Une peinture microporeuse doit être appliquée sur la véranda en bois. De la lasure, c’est-à-dire une solution fongicide (qui neutralise tout champignon ou parasite) peut aussi être adaptée.


Le but de cet entretien est de conserver la véranda en bois en bon état pour qu’elle soit résistante sur le long terme, qu’elle ne change pas de couleur avec le temps ou se ternisse, et ne se détériore pas.



Choix de l’utilisation

Une véranda en bois est utilisée en tant que véranda dite « chaude » ou « froide », au choix du particulier.


Une véranda chaude est une véranda qui convient à toutes les saisons et qui est donc exploitable toute l’année. Il peut s’agir d’une extension du salon ou de la cuisine par exemple.


Une véranda froide désigne uniquement une véranda exploitable spécifiquement pendant les saisons ensoleillées, telles que le printemps et l’été. Hormis ces périodes déterminées, elles ne seront pas vraiment utilisables à cause du froid.


Ce point est important à prendre en compte pour le particulier car l’isolation, entre autres, n’est pas la même si la véranda est destinée à être utilisée de manière permanente ou non.



Coût moyen d’une véranda en bois

Le prix d’une véranda en bois varie selon le type de bois utilisé pour sa confection et selon la taille de la véranda à construire.


On peut trouver une véranda en bois dans un magasin de bricolage, directement chez un fabricant ou une entreprise spécialisée dans les vérandas, voire même chez un vérandaliste, à sa convenance et selon ses moyens.


La véranda en bois coûte plus cher qu’une véranda en aluminium, en acier, en fer forgé ou en PVC. Elle coûte, en moyenne, entre 20 000 et 50 000 €, selon l’essence de bois.


Pour une rénovation ou une construction de véranda, il vaut mieux passer par un professionnel car le particulier peut bénéficier d’une TVA à taux réduit de 7 %, au lieu de 19,6 %.


De plus, en dehors des travaux à destination de la véranda en tant que telle, il faut ajouter le prix de travaux de maçonnerie nécessaires selon les cas, ainsi que celui de l’installation de la véranda. Si on prend en compte ces éléments, le prix peut augmenter de 30 % à peu près.




Demandez vos devis Véranda gratuits en 1 minute !